E-liquide français : est-il responsable de la maladie du vapotage ?

Étant un élément indispensable au fonctionnement de la cigarette électronique, le e-liquide est censé être moins nocif que le tabac de la cigarette ordinaire. Cependant, ils s'avèrent être d'une dangerosité égale. En effet, le liquide à vapoter contient des molécules toxiques ou encore cancérigènes, identifiées auparavant dans la fumée de la combustion du tabac. Outre les cancers, il serait responsable aussi de plusieurs types d'allergies et de maladies respiratoires.

En fin 2019, des médecins américains avait identifié une nouvelle maladie qu'ils ont baptisée syndrome de détresse respiratoire aiguë, communément appelé maladie du vapotage. Celle-ci serait causée par :

  • La THC : substance active du cannabis;
  • l'huile de vitamine E : provoque des lésions pulmonaires une fois chauffée.

Si l'on se fie à l'imagerie par rayons X, du liquide se serait accumulé dans les branches respiratoires empêchant l'O2 de circuler correctement.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur : eliquide français

Le surdosage

Les fumeurs de cigarettes électroniques peuvent parfois abuser de la vape atteignant 100 à 150 bouffées/jour. Cela peut entraîner un surdosage, qui est en fait un excès de nicotine dans le sang, une phénomène diagnostiqué par l'apparition des symptômes suivants :

  • Le ralentissement du pouls;

  • la baisse de pression artérielle;

  • les vertiges;

  • les céphalées;

  • les vomissements.