Cigarette électronique : quels sont les effets des métaux présents dans le e-liquide ?

Les données sur l’exposition à long terme des métaux sont limitées. L’exposition aux concentrations et aux types de métaux présents dans l’aérosol dépend du matériau et des autres conceptions de fabrication de l’élément chauffant. Les cigarettes électroniques contiennent une certaine contamination par de petites quantités de métaux dans les émissions, mais il n’est pas probable que ces quantités soient à l'origine d'un risque grave pour la santé de l’utilisateur.

Selon un rapport de 2018, les émissions de métaux, même en petites proportions, ne doivent pas avoir lieu. Des métaux comme le nickel, le cadmium, le plomb et le silicate se trouvent dans les vapeurs de cigarettes électroniques et sont considérés comme :

  • Cancérogènes,
  • néphrotoxiques,
  • neurotoxiques,
  • et hémotoxiques.

En savoir plus sur : smoke-safe.com

voulez-vous plus de détails sur les métaux lourds présents dans la cigarette électronique ?

Les métaux lourds sont corrélés à de graves problèmes de santé. L’inhalation de plomb peut entraîner des lésions neurologiques graves, notamment au cerveau en croissance dans le cas des adolescents.

Un examen réalisé en 2014 a révélé que des quantités considérables de particules d’étain, de métaux et de silicate provenant de divers composants de la cigarette électronique ont été libérées dans l’aérosol, ce qui a entraîné une exposition qui pourrait être plus élevée que dans le cas de la fumée de cigarette.